Accueil > Dossiers > Fondue et raclette

Fondue et raclette

En Suisse, deux mets fromagers méritent la citation : la fondue d’une part, que l’on peut manger dans tout le pays - vu qu’il s’agit d’un plat national - et la raclette, spécialisée valaisanne, d’autre part.

Quant à la manière de préparer et de manger ces sortes de mets, il se trouve que la fondue se mange dans un caquelon où le fromage est chauffé sur un appareil à pétrole de style traditionnel, ou sur un appareil électrique. Le fromage, une fois devenu liquide, est mangé au moyen de longues fourchettes entourées, à leur extrémité, de miches de pain que l’on trempe dans le caquelon et que l’on fait tourner plusieurs fois afin de l’enrober du fromage liquide situé dans le caquelon.

La raclette, elle, se mange dans une assiette qui est alimentée régulièrement par le racleur du fromage a raclettes (dont son nom, précisément, de fromage à raclettes). Auparavant, ce fromage a été chauffé sur l’appareil préposé à cet effet. Et quand le fromage commence, en son extrémité, à devenir liquide, le racleur verse, en le raclant avec un couteau, le liquide du fromage dans l’assiette du consommateur.

La raclette se mange en général avec des cornichons et des patates bouillies, mais ce n’est pas une obligation.

Le vin blanc du pays accompagne également, pour ceux qui l’aiment, la fondue et la raclette.

mercredi 8 mai 2013, par Suisse